Vie nocturne à Bucarest en Roumanie – la nouvelle capitale de la fête !

Bucarest : faire la fête pas cher, bien s’amuser et découvrir les plus belles femmes d’Europe. La vie nocturne de la capitale roumaine vous impressionnera.

Bucarest est une ville qui ne dort jamais

Ce n’est pas une métaphore, sachez que les roumains aiment vraiment faire la fête. Jusqu’au petit matin. Même si vous êtes venus pour les affaires c’est dommage de pas en profiter de la vie nocturne d’ici. Voici un article qui vous facilitera la comprehension de la vie nocturne à Bucarest et le reste de la Roumanie : les bons endroits pour faire la fête et les conseils nécessaires.

Faire la fête à Bucarest

Où sortir à Bucarest

Vous avez plusieurs choix pour faire la fête à Bucarest. Si vous n’êtes pas accompagné par un bucarestois et s’il n’y a pas des grands festivals de musique ou des concerts spéciaux dans un des grands clubs de Bucarest mieux sortir dans le vieux centre.

Le Vieux Centre, le quartier branché de Bucarest

Le jour
Des rues calmes avec des terrasses tranquilles et ensoleillés, des hommes d’affaires avec leurs ordinateurs portables en train de boire un café, des copines qui se sont donné rendez-vous pour savourer une glace, des étrangers qui suivent le guide qui leur explique l’histoire du lieu. Des rues piétonnes avec des cafés et des bars à gauche et à droite. Rien n’annonce la révolution qui se passe une fois le soleil couché.
La nuit
Petit à petit les bars mettent la musique à fond. Les personnes se trouvant autour de tables s’élèvent et commencent a danser. Des vagues de milliers de personnes arrivent et rejoignent les groupes qui dansent jusqu’au moment quand la rue devient en soi une grande arène pour les danseurs. Le sentiment d’une boite de nuit remplie mais en plein air.

Le pole de la distraction et de l’amusement

Premier lieu de rencontre pour faire la fête pour les touristes et hommes d’affaires étrangers, les étudiants étrangers et roumains, les bucarestois et oui, les très jolies filles, le vieux centre de Bucarest vous propose dans sa zone piétonne plus de 150 bars, pubs, clubs, boites de nuit, restaurants à la carte et rapides ( fast-food ), la plus part ouverts de 9h du matin au dernier client (5h du matin).
Vous allez trouver tous les genres de musique, de décors et d’espaces pour se manifester, donc n’hésitez pas à faire un tour avant de choisir un endroit pour continuer la fête. Une partie des bars proposent aussi des terrasses cachées au fond de l’établissement.
A essayer
Baladez-vous sur les rues ( Strada ) Selari, Smardan, Lipscani, Franceza et le Passage Vilacrosse.
Pour dîner essayez Caru cu Bere ( le plus branché pour les touristes ) ou Curtea Berarilor Timisoreana, des endroits où je ramène souvent mes clients. En ce qui concerne la musique et l‘ambiance, vu l’offre diverse du vieux centre, vous allez sûrement trouver la vôtre.

Les clubs et les boites de nuit pour les riches

Consultez aussi l’article présentant la monnaie roumaine.
Il y a des clubs à Bucarest pour les frimeurs. L’ambiance diffère par rapport au vieux centre et l’écart d’âge entre les femmes et les hommes est bien plus élevé. A aller préférablement dans une Mercedes ou Ferrari et la volonté de dépenser de l’argent. Une soirée peut facilement monter à 1.000 € pour 2 personnes. Essayez Bamboo.

Les clubs et les boites de nuit pour tous

Des dizaines de grandes discothèques vous attendent dans les quartiers de Bucarest.
A essayer
Dans le top des moins chers visitez la zone étudiante Regie (du mois d’octobre au mois de mai ) pour bien s’amuser une nuit entière à partir de 25 €.
Essayez aussi Expirat, Club A, Club Control, Beraria H, et, en été, Baraka.

Attention aux poches – vol à la tire

Il n’y a quasiment pas de violence mais méfiez vous des pickpockets.
Toujours porter le portable et le porte-feuille dans une poche collée cotre votre corps. Après quelques verres on est moins attentifs.
Si vous montez après minuit dans un taxi demandez le montant approximatif de la course pour ne pas avoir de surprise. Du vieux centre une course en taxi ne doit pas dépasser les 12 €.

Les prix de la vie nocturne de Bucarest

Les prix presentés

  • Cocktail et long drink: 3 – 5 €
  • Les cocktails que vous connaissez comme Sex on the Beach, Mojito, Pina Colada, Caipiroska ou la vodka pomme se trouvent dans chaque bar de Bucarest.

  • Bière : 1,5 – 4 €
  • Pression ou bouteille, la bière n’est pas chère à Bucarest.

  • Bouteilles : vodka, whiskey : 30 – 100 €
  • A noter que vous allez recevoir aussi, au choix, jus de pomme, Coca Cola, jus d’orange, Red Bull ou equivalent et autres.

  • Champagne – à partir de 40 €
  • Mais une bone champagne peut monter à 250 € la bouteille.

Faire la fete à la Mer Noire : Mamaia, Constanta et Vama Veche

Mamaia

Le pôle de la vie nocturne de Roumanie se trouve à Bucarest. Cependant, Mamaia, la station-perle du littoral roumain, collée à la grande ville de Constanta ( plus grand port céréalier d’Europe ), prend le relais pendant les mois de juillet et aout et devient la capitale d’été pour la distraction. Des festivals de musique techno où vous trouvez les plus grands DJ du monde et des clubs ouverts vous attendent sur la plage. Essayez le restaurant La Scoica Land.
Mamaia Nord est la zone la plus branché mais attention aux prix qui flambent rapidement.

Vama Veche

Vama veche, à 60 km sud de Mamaia, est une station ressemblant plutôt aux festivals hippies des années ’70. Elle nous semble des fois l’endroit le plus tolérant de Roumanie.

Timisoara Cluj Brasov Iasi Sibiu

Pour les autres grandes villes de Roumanie : Timisoara, Cluj, Brasov, Iasi et Sibiu commencez avec les vieux centres, les quartiers étudiants ou demandez au taxi.
Les prix pour une soirée sont encore moins élevés qu’à Bucarest.

Les grands festivals

100.000 personnes par concert et les plus connus chanteurs du moment ? Untold à Cluj Napoca et Neversea à Mamaia ( Constanta Mer Noire ) sont les 2 plus grand festivals de Roumanie. Bucarest , la Transylvanie ( Cluj Napoca ) et le littoral roumain en comptent aussi d’autres festivals assez grands qui ont deja une tradition : Sunwaves ( festival electro à la Mer Noire ), Electric Castle ( pas loin de Cluj ), Waha ( psy, deep, chill ), Summer Well ( pas loin de Bucarest ).

Peut-être les plus jolies filles et les plus belles femmes au monde

Les roumaines sont très jolies et ça ce n’est plus un secret.
C’est incroyable le nombre des belles femmes que vous avez à Bucarest
C’est une phrase que j’entends souvent de mes clients, qu’on soit sur une rue normale de Bucarest, dans le métro, dans les centres commerciaux ou lors d’une promenade dans un parc.
Avertissement
Je propose des services de conseil commercial et implantation des sociétés en Roumanie, je ne suis pas une agence matrimoniale de Roumanie, merci de ne pas me contacter pour des tels services.

Draguer une roumaine

C’est facile à commencer une discussion avec une fille roumaine si l’ambiance est favorable mais n’abordez pas les filles dans la rue, c’est un geste impoli qui ne fonctionne jamais. Mieux essayer de draguer une roumaine si vous avez déjà échangé quelques sourires.

Les filles consommatrices

Les bars sont en général un bon endroit pour draguer mais si la fille est trop facile elle est une consommatrice : elle boit de l’eau pétillante que vous allez payer une fortune mais elle ne sera jamais dans votre lit.

Femmes escortes

La prostitution reste illégale mais il existe plusieurs salons de massage érotique qui vont d’un massage érotique jusqu’à ce que vous voulez payer la fille ( l’escorte ) en privé. Les filles peuvent vous joindre aussi à votre hôtel.
Les prix commencent à 50 € sur place et 100 € à l’hôtel. Divisez ce tarif par 2 si vous sortez de Bucarest.
Si vous êtes dans un salon de massage érotique et vous voulez des autres choses mais la fille dit non, n’insistez pas. Vous risquez de connaitre les gardes du corps et ils ne sont jamais des gens bien. Mais tant que vous respectez les règles de la maison il n’y a rien a craindre et vous allez vous amuser à fond.

Tagged with: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Posted in Traduction
Contact
+40 763 020 921 ( roumain - tarif standard intracommunautaire UE)
+33 7 69 77 12 31 ( français )
Valentin A.C. PFA

Formulaire de contact :

%d blogueurs aiment cette page :